Une croissance réciproque

Chez BioMar, nous faisons tout notre possible pour perfectionner notre personnel. Prendre part au développement d'une entreprise s'avère souvent être une base très efficace pour une croissance mutuellement bénéfique. Marcelo Loncomilla est un exemple de la façon dont nous développons nos capacités en faisant le meilleur usage possible des bonnes personnes.

« En 2014, j'étais à la recherche d'une façon d'associer mon évolution professionnelle tout en permettant à ma famille de vivre une expérience culturelle. À cette époque, nous vivions sur l'île de Castro, située au sud du Chili », indique Marcelo Loncomilla, ingénieur chargé du développement chez BioMar.

De l'autre côté de la planète, le groupe BioMar était à la recherche d'un profil bien affirmé afin de renforcer l'équipe internationale de BioMar chargée de la fabrication au Danemark.

« Nous recherchions l'opportunité d'amener un regard neuf sur le développement de nos usines en Europe et en même temps, de créer un lien plus fort entre nos efforts de fabrication en Europe et sur les continents américains », raconte Roger Hendry, Directeur technique international de BioMar. La société a donc décidé de rassembler ces intérêts mutuels partagés, avec l'objectif de perfectionner les capacités de Marcelo tout en développant BioMar.

L'utilisation des talents des employés dans des contextes nouveaux et passionnants est un puissant stimulant pour l'entreprise. Roger Hendry ajoute : « Les membres du personnel dotés de ce genre de talents deviennent un atout encore plus important pour BioMar lorsqu'ils comprennent nos différentes manières de mener nos activités dans le monde entier. »

« L'objectif de BioMar visant à perfectionner les capacités humaines engendre une croissance réciproque. Aujourd'hui, je vis avec ma famille au Danemark, et mes enfants vont dans une école internationale. Sur le plan professionnel, j'ai été nommé Responsable international des procédés. Je participe au développement de nos usines dans le monde entier, et même jusqu'en Chine, en vue d'identifier notre prochain projet d'expansion », ajoute Marcelo Loncomilla.