Let’s innovate aquaculture

Nous sommes des innovateurs dévoués à une aquaculture mondiale efficace et durable.

Un ratio FIFO inférieur à 1 pour le groupe BioMar

3 septembre 2017

Les avancées technologiques innovantes de BioMar ainsi que des prix élevés des huiles et farines de poissons ont permis au groupe BioMar, pour la première fois de son histoire, d'atteindre un rapport FIFO (Fish-In : Fish-Out) inférieur à 1 dans l'utilisation de ses matières premières en 2016.
Ceci est une des nombreuses informations révélées dans le rapport annuel de durabilité du groupe BioMar.

Le groupe BioMar publie aujourd'hui son rapport annuel de durabilité. Les rapports des années précédentes ont classé le groupe BioMar parmi le Top 5 de la Seafood Intelligence par un rapporteur d'analyses indépendant.
Le rapport de Durabilité de BioMar de cette année est en ligne avec les objectifs de l'ONU en termes de Développement Durable et inclus les résultats d'une vaste évaluation entreprise par BioMar en 2016.

BioMar vise depuis déjà de nombreuses années à prendre le leadership dans les recherches liées à l'utilisation de matières premières alternatives à l'utilisation de produits d'origine marine, comme par exemple l'utilisation dans ses formules de micro-algues.
Les nouvelles matières premières alternatives ainsi que le prix élevé des huiles et farines de poissons en 2016 ont rendu possible des formulations encore plus compétitives, à haute performance et avec un faible ratio FIFO.
Cette année, le rapport met en avant l'exemple d'un partenariat à succès avec Aker BioMarine et sa récolte de Krill à des niveaux trophiques faibles, ainsi qu'un article sur les nouvelles sources en Omega -3 d'origine marine.

Carlos Diaz, Président du groupe BioMar, déclare que BioMar continuera sa recherche en termes de solutions novatrices et durables pour l'industrie aquacole. Il explique : « bien qu'il soit peu probable que le groupe BioMar améliore chaque année son rapport FIFO en raisons de conditions de marchés changeantes, ceci est toutefois un jalon majeur et montre que nous progressons vers un modèle d'industrie où des alternatives aux farines et huiles de poissons durables et performantes est tout à fait accessible et viable commercialement ».

Le rapport de durabilité indique que les questions d'ordre durable sont au cœur des opérations de BioMar, conduisant à des développements de produits dédiés à une réduction de l'impact environnemental et soutenant les droits humains. Cependant, afin d'aligner nos ambitions internes à celles externes au groupe, BioMar a voulu conduire une évaluation de matérialité externe vaste en prenant en considération toutes les parties prenantes de l'industrie.

"La Durabilité est un vaste sujet dont il est indispensable de comprendre les enjeux afin de mieux expliquer aux parties prenantes de l'industrie et surtout de bien comprendre ce qu'elles peuvent attendre de nous. En écoutant le monde qui nous entoure nous avons su et pu développer une matrice qui guidera nos actions pour continuer d'avancer dans la durabilité » explique Vidar Gundersen, Directeur de la Durabilité pour le groupe BioMar.

Pour nous, il est essentiel d'être en phase avec l'industrie et l'agenda que nous nous sommes fixés en termes de durabilité. Nous avons cette année pris un engagement profond en lien avec les objectifs de l'ONU, à savoir La Vie sous l'Eau et la vie sur la Terre en étant responsable de notre approvisionnement en matières premières.
Travailler dans le domaine de la durabilité est une recherche sans fin qui tend à s'occuper du monde qui nous entoure et préserver les générations futures. Nous devons tout simplement être ambitieux car c'est tout simplement la bonne chose à faire... »