Une industrie en développement constant

L’aquaculture est l’industrie dont la croissance est la plus rapide parmi tous les principaux secteurs de la production alimentaire*. 

Une technologie de pointe, des ingrédients innovants et de nombreux efforts en matière de Recherche et Développement ont permis à l'industrie de devenir plus durable que jamais. Prenons les trois exemples suivants:

  • Les matières premières utilisées dans la production d'aliments pour poissons ont considérablement évolué au cours des 20 dernières années. Dans les années 90, la farine de poisson et l’huile de poisson prédominaient dans les recettes. Grâce aux avancées technologiques, aux ingrédients innovants et aux efforts menés par l’industrie aquacole en matière de Recherche et Développement, la composition des aliments pour animaux est désormais formulée sans aucune dépendance vis-à-vis des ressources marines limitées et sans compromettre les besoins nutritionnels du poisson.

 

 Au cours des 20 dernières années, l’industrie aquacole a considérablement évolué grâce à l’élaboration d’aliments pour poissons novateurs et toujours plus durables.

Image 1: Le développement des matières premières au fil des années.

 

  • Les aliments pour poissons contiennent de l'Azote (N) et du Phosphore (P), des ingrédients essentiels aux poissons. Une trop grande quantité d'azote et de phosphore contribue à la dégradation de la qualité de l'eau. Aujourd’hui, la contribution de l’aquaculture à la quantité totale de rejets d’azote et de phosphore est très faible. Voici un exemple tiré des eaux Danoises.

 

Les aliments pour poissons contiennent de l'Azote (N) et du Phosphore (P), des ingrédients essentiels aux poissons. Une trop grande quantité d'azote et de phosphore contribue à la dégradation de la qualité de l'eau. Aujourd’hui, la contribution de l’aquaculture à la quantité totale de rejets d’azote et de phosphore est très faible. Voici un exemple tiré des eaux Danoises.

Image 2: Exemple des eaux Danoises

 

  • L'indice de conversion (IC) est un indicateur de performance couramment utilisé en pisciculture et dans d’autres types d'élevage qui mesure le rapport entre les entrées et les sorties. Un faible IC entraîne une réduction des rejets d'azote et de phosphore, une meilleure qualité de l'eau et un impact moindre sur l'environnement. La technologie et les connaissances d’aujourd’hui permettent d’optimiser l’alimentation du poisson et de minimiser le IC sans compromettre les besoins nutritionnels du poisson et les objectifs de l’élevage.

 

 Un faible IC entraîne une réduction des rejets d'azote et de phosphore, une meilleure qualité de l'eau et un impact moindre sur l'environnement. La technologie et les connaissances d’aujourd’hui permettent d’optimiser l’alimentation du poisson et de minimiser le IC sans compromettre les besoins nutritionnels du poisson et les objectifs de l’élevage.

Image 3: Développement N & P & IC au fil des années.

 

 L’aquaculture est l’industrie dont la croissance est la plus rapide parmi tous les principaux secteurs de la production alimentaire

BioMar s'efforce de réaliser un certain nombre des Objectifs de Développement Durable définis par les Nations Unies. Lire la suite: https://www.un.org/sustainabledevelopment/